<< Portfolio
RSS

Début d’année: Diplôme, Potato, IBC, Blender Conference et autres nouvelles.

Une petite note un peu spéciale, que je pourrais appeler un « édito » de début d’année, et un récapitulatif des semaines précédentes…

Bon, par où commencer? Ah, oui: je ne suis plus étudiant, j’ai réussi ma 3ème année à l’Ecole Supérieure d’Infographie Albert Jacquard (c’est déja une grande nouvelle :D ) ! Je suis donc à présent à la recherche d’un emploi dans le secteur de la 3D, effets spéciaux, ou encore 3D temps réel en Belgique (donc si vous avez un truc pour moi, n’hésitez surtout pas à me contacter héhé).

C’est donc également la première rentrée scolaire de ma vie à laquelle je ne participe pas… c’est bien étrange, mais au fond, ça fait un bien fou ! J’ai aussi quitté mon kot (chambre d’étudiant) pour un appart bien plus grand et confortable, en colloc !

 

Il y a relativement peu de temps, le film de fin d’études que j’ai réalisé avec Christopher Taylor est ENFIN sorti sur le net. Pourquoi « enfin, me direz-vous? c’est parce qu’il est fini depuis la mi-juin, mais qu’on a du refaire tous les rendus pour pouvoir vous offrir une qualité HD et pas un 1024×576 donwscalé en 640×360 par Vimeo, qui aurait été un peu dégueu sur vos écrans. De plus, nous avions eu de lourds problèmes de colorimétrie dans la version que nous avons remise au jury (et qui pourtant est passée comme une lettre  à la poste, puisqu’on a eu 14,5/20 avec) ainsi que de gros artefacts de compression, dus aux codecs demandés par l’école lors de la remise, que je ne maitrise pas parfaitement (évidement, quand ça date d’il y a 10 ans…). Enfin bref, on a refait de beaux rendus, et on a également mis en ligne le making-of, acclamé lors du jury et projeté aux « coups de coeurs » de la session de juin 2012!
Je vous invite à visiter le site du projet Potato pour en savoir plus (en anglais).
Toujours à propos de Potato (nom de code du projet), je tiens à rappeler que c’est un film à TRES petit budget, pour lequel j’ai bricolé du matos et qui s’est énormément joué sur la débrouille, puisque nous avons réalisé l’entièreté du projet dans le logiciel gratuit et open-source Blender. Seule une partie des textures ont été réalisées sur Photoshop, et le sound design a été fait au sein de l’école sur Sony Vegas. Toute la partie tracking, modélisation, animation, intégration, compositing, color grading, etc. a été réalisée au sein de ce seul logiciel, que nous avons appris pour l’occasion, c’était notre challenge, et il faut croire qu’on a réussi!

 

Chris et moi-même avons été retenus pour aller donner une conférence à propos de notre workflow et du projet lors de la Blender Conference 2012, à Amsterdam, le rendez-vous annuel du monde de Blender. Je suis vraiment heureux que notre projet intéresse ainsi le monde de Blender :) Je vous invite donc à aller jeter un coup d’oeil à la liste des « speakers » de cette Bconf :)

De plus, notre -ancienne- école nous a demandé d’aller donner un séminaire sur Blender et sur Potato aux élèves de la section 3D de 3ème année… Ce qui est assez flatteur!

Autre nouvelle, mais un peu à la rien-à-voir, Je suis allé avec Chris et deux autres amis au salon IBC à Amsterdam, il y a maintenant presque deux semaines. Que dire… c’était tout simplement gigantesque! Discuter directement avec les développeurs de logiciel et les sociétés, c’est vraiment une chouette expérience! On a discuté avec un développeur de chez EditShare, qui nous a dit que l’excellent logiciel de montage LightWorks arriverait bientôt sur Mac et Linux (YEAH!). Des gars de chez RED nous ont aussi proposé de nous envoyer du footage 4K « sur demande » pour qu’on puisse faire joujou avec, ce qui est assez génial (on verra bien si ça arrive ^^). Je suis passé au stand AMD, mais malheureusement la personne qui pouvait répondre à mes questions sur l’OpenGL et l’ouverture des drivers AMD à l’open source n’était pas là pour me répondre, dommage… Au stand de Maxon, l’éditeur de Cinema 4D, on a carrément eu droit à une démo personnalisée de la dernière release en date du logiciel, la R14, et j’avoue que j’ai découvert des possibilités vraiment puissantes et impressionnantes…
Coté matos, j’ai fait joujou avec la toute nouvelle Blackmagic Cinema Camera qui fait pas mal de vagues dans monde de la video, et j’avoue qu’elle est vraiment séduisante (cette caméra permet, pour environ 2500€, de filmer en 2,5K RAW, ce qui est du jamais vu à ce prix là…)… J’ai aussi fait joujou avec pas mal de rigs de caméra de plein de marques, et j’en ai découvert des super chouettes… Un truc qui m’a fait rire, par contre, c’est qu’il y avait pas mal de fabricants de matos chinois cheap présents… j’en ai testé un, et le rig ne tenait pas et s’éffondrait sous le poids d’un Canon 2D mkII…
A retenir de mon expérience à l’IBC 2012: la bouffe est mé-ga chère, comptez 12,5€ pour un hamburger dégueulasse et 15 malheureuses frites, j’ai gagné un iPad 2 lors d’un concours là bas, ce qui est carrément awesome! (mais j’attends toujours des nouvelles: c’est bien beau de m’appeler pour me dire que j’ai gagné, mais là ça fait une bonne grosse semaine et demie que j’attends qu’on me rappelle…), et j’y retournerai certainement l’an prochain, car pouvoir mettre ses mains sur tant de matos aussi cher et discuter directement avec les personnes qui le produisent, c’est vraiment chouette.

Et enfin, pour conclure, je suis en train de sérieusement réfléchir à un redesign complet de mon blog et de mon portfolio, pour les rendre « responsive » (il serait temps), et unifier un peu mieux les deux éléments séparés.

Voila voila, à plus !

PS: ‘faut vraiment que je trouve le moyen de bloguer un peu plus ^^.

By-passer le code sign obligatoire sous Xcode 4.4.1 et iOS 5.1.1

ENGLISH NOTICE: It looks like a lot of english speaking people came here to read this but as this is only in French, they couldn’t. Well, I’m sorry, I do not plan to translate it myself, but an online translator will do a fine job for you… Enjoy!

Cette année, pour un de mes cours, j’ai du développer une application iPad dans Unity. au début du projet, j’étais alors sous iOS 5.0.1 et Xcode 4.2, et j’avais trouvé des tutos très simples pour éviter d’avoir à investir dans un « iOS Developer program » ( car sortir 99€/an pour simplement tester mes propres applications sur mon iDevice sans les distribuer, ça m’énerverait un peu, et que j’en ai pas les moyens). Bref, tout marchait à merveille, et j’ai rendu mon examen il y a quelques jours, en restant sur les versions de l’époque pour éviter tout problème. Hors, voila, une fois le projet remis, j’ai eu envie de mettre à jour mon iPad et mon Xcode… et surprise, plus moyen de builder mon application et de la pusher sur la tablette… Oh joie !
A la base, je trouve déja ça dégueulasse de devoir payer pour développer sur un device qu’on a déja payé suffisement cher, mais bon, passons, ça on doit l’assumer quand on travaille avec des produits Apple.

Je me suis donc mis en quête d’un tuto, mais je n’en ai pas trouvé pour Xcode 4.4.1 et iOS 5… en bricolant et en fouillant pas mal, j’ai fini par trouver comment faire par moi-même, et je me suis alors dit que je devais partager ça avec vous, parce que ça m’aura quand même pris plus de 2h…

Il vous FAUDRA jailbreaker votre iDevice pour cela, par contre (une recherche google vous dira comment faire). Pour ma part, le jailbreak ne me sert qu’au développement, les apps que j’aime, je les paie.

Le principe est le suivant: on va dire à Xcode qu’il n’est pas obligé de code-signer une application pour pouvoir la builder, la pusher sur un iDevice, et la lancer. Pour cela, on va mettre en place un « code sign Ad-Hoc ».

voici la marche à suivre:
1 )  Allez dans le dossier « Applications », et faites un clic droit sur Xcode.app, puis affichez le contenu du paquet.

2 ) Naviguez jusque Contents/Developer/Platforms/iPhoneOS.platform/ et repérez le fichier « info.plist ». Copiez-le sur le bureau.

3 ) Double-cliquez sur le « info.plist » qui se trouve sur votre bureau, Xcode va se lancer et afficher le contenu du fichier.

4 ) Dans ce fichier, il y a plusieurs valeurs à modifier:
-  Ouvrez l’onglet « RuntimeRequirements », et ensuite l’onglet « Classes » qui se trouve dedans. Là, remplacer « XCiPhoneOSCodeSignContext » par « XCCodeSignContext » en double cliquant sur le mot.
-  Ouvrez l’onglet « OverrideProperties » et remplacez le contenu de la ligne « CODE_SIGN_CONTEXT_CLASS » (à savoir « XCiPhoneOSCodeSignContext« ) par « XCCodeSignContext ».
-  Ouvrez l’onglet « DefaultProperties » et remplacez le contenu de la ligne « CODE_SIGN_CONTEXT_CLASS«   (à savoir « XCiPhoneOSCodeSignContext« ) par « XCCodeSignContext« .

5 ) Sauvegardez le fichier, puis drag-n-droppez le dans le répertoire d’Xcode où sa version originale se trouve encore. Vous devrez alors vous identifier et puis remplacez le fichier original par le nouveau.

6 ) Toujours dans le dossier Contents/Developer/Platforms/iPhoneOS.platform/, allez dans le sous-dossier « Developer/SDKs/iPhoneOS5.1.sdk/ » et repérez le fichier « SDKSettings.plist ». Copiez-le sur le bureau.

7 ) Ouvrez ce fichier en double-cliquant dessus, puis dans l’onglet « DefaultProperties » modifiez les valeurs des lignes suivantes:
-   AD_HOC_CODE_SIGN_ALLOWED, changez le « NO » par « YES »
CODE_SIGNING_REQUIRED, changez le « YES » par « NO »
ENTITLEMENTS_REQUIRED, changez le « YES » par « NO ».

8 ) Sauvez le fichier, puis drag-n-droppez le pour remplacer le fichier original. Vous devrez encore vous identifier et lui dire de remplacer le fichier.

9 ) Fermer Xcode, et voila ! c’est tout pour les modifications de fichiers .plist .

 

Ensuite, dans Xcode, lorsque vous souhaitez builder votre app, dans la partie « Code Signing » des « Build Settings » de votre projet, indiquez sur chaque ligne « Ad-hoc Code Sign », puis vous pourrez builder votre app et la pusher sur votre iDevice sans qu’Xcode vous gueule dessus en vous disant qu’il ne trouve pas de CodeSign valide.

Note: si vous laissez « Don’t code sign » dans les « build settings », vous pourrez sans doute pusher votre application sur l’iDevice, mais pas la lancer une fois dessus (ça a été mon cas).

 

Je ne sais pas si ça tiendra longtemps comme astuce, ni ce que c’est exactement que le code-signing « ad-hoc », mais je sais que ça marche pour moi et me permet de tester mes apps créées dans Unity :)
J’espère que cet article vous sera utile…

Bien évidemment, si j’en avais les moyens, je prendrais un abonnement au « iOS Developer Program » d’Apple, car c’est bien plus simple que tout ça, car cette astuce ne marchera sans doute plus à la prochaine version d’Xcode…
Si vous avez des questions, n’hésitez pas, posez-les dans les commentaires, mais je ne peux pas vous assurer de pouvoir y répondre, c’est surtout par chance que j’ai réussi à faire ça…

 

Categorie(s): Dev, News, Tutos, Unity | Tags: , , , , , , , , | 12 Commentaires

The space we live in

Je suis tombé aujourd’hui sur cette perle, je me devais de la partager. Il s’agit d’une vidéo entièrement réalisée en 3D dans 3Dsmax par Matthias Müller, à l’aide de différents plugins comme Frost, Krakatoa, particle flow ou encore FumeFX. La qualité du rendu et la beauté de la composition des images se passent de commentaires. Sans plus attendre, voici la vidéo (à apprécier en HD et en plein écran, bien sûr):

 

Page du projet sur le site de l’artiste: http://matthiasm.de/sub/TSWLI.html

VIEW Conference et VIEWFest 2012

La VIEW Conference, qu’est-ce que c’est? C’est une conférence internationale sur les jeux vidéos, le cinéma (film, animation 2D et 3D), la réalité augmentée et les effets spéciaux qui se déroule à Turin (Italie) depuis 2001. Les sujets s’étendent jusqu’au design automobile, l’architecture ou encore aux applications dans le domaine de la médecine.  La 13ème édition de la conférence aura lieu du 16 au 19 octobre 2012 au Centre des Congrès Torino Incontra. Tout se déroule en anglais, il me semble. J’en ai entendu parler l’an passé, car David Revoy, avec lequel j’ai pu suivre des cours à la HEAJ, y avait donné un workshop sur son workflow FLOSS.

Les plus grands éditeurs du monde du numérique seront présents: le site a d’ores et déjà annoncé la participation d’Autodesk, Adobe, Wacom, NVidia ou encore Google. Au programme, des conférences, des meetings, des démos, des workshops et des concours! Le programme officiel n’est pas encore sorti mais on m’a d’ores et déjà dit qu’en ce qui concerne les jeux vidéo, Josh Holmes, le directeur créatif de la saga Halo sera présent !

Ces concours, parlons-en justement: le VIEW Award Game, qui est un concours international de jeu vidéo, réalisés entre 2011 et 2012. Seront récompensés le meilleur gameplay, le meilleur design, la meilleure musique et le meilleur design architectural.
Il y a aussi les VIEW Awards, qui est un concours international de courts métrages 3D ou utilisant des effets spéciaux encore une fois réalisés entre 2011 et 2012. La deadline de soumission de ces 2 concours est le 15 septembre 2012. Seront primés le meilleur court métrage, le meilleur design d’environnement, le meilleur personnage et les meilleurs effets spéciaux. (Tiens, Warning Haunted, a.k.a. Potato y aura-t-il sa place? On verra bien haha…)
Et enfin, le VIEW Social Contest, une nouveauté de cette année, qui est un concours international de films, courts métrages, de clips musicaux ou encore de publicités avec des animations 3D et/ou des effets spéciaux qui traitent de sujets liés à l’actualité, réalisés entre 2011 et 2012, et présentées avant le 30 juin 2012. Des prix allant de 1500 à 2000€ sont à gagner, en plus du prestige de la sélection d’un tel évènement :)
L’accès à la conférence est gratuit, je pense, mais il est possible de prendre un accès « premium », qui vous garantit une place aux workshops/conférences de votre choix, car il est bien possible qu’il n’y ait plus de place… Des prix étudiants sont proposés pour pouvoir participer à tout sans trop se ruiner.

le VIEWFest se définit comme étant « le plus important festival du cinéma digital », se déroule aussi à Turin, juste après la VIEW Conference: du 19 au 21 octobre 2012. Ce festival, créé en 2005, regroupe également les grands acteurs du monde du cinéma et de l’industrie du film numérique. Peu d’infos m’ont été transmises sur ce festival, mais je pense qu’il sera très intéressant rien que pour les projections qui y seront faites!

Les organisateurs m’ont proposé un partenariat avec l’évènement, donc vous avez sans doute vu apparaitre  une banner sous le menu du blog. Rassurez-vous, je ne compte pas mettre de la pub sur mon blog dans le futur. Après avoir demandé autour de moi, les avis s’unissent: faire la promo d’un event relatif à son secteur d’activité, c’est pas vraiment de la pub intrusive :)

l’édition #0 du Café Numérique de Namur

A la bourre de presque un mois, je poste cet article que j’avais complètement oublié avoir rédigé… Mieux vaut tard que jamais :)

Je fais partie, aux côtés de Cédric Denayer (@Cedenayer), Thomas Fernémont (@Tomtomfer), Arno DiNunzio (@Aqro) et Rémy Saint-Cricq (@remysaintcricq), des organisateurs du Café Numérique Namurois (@CafeNNamur), dont l’édition « pilote » s’est déroulée le lundi 12 mars à l’étage du Petit Bitu, à Namur.

C’est un projet dont nous parlons depuis environ 6 mois qui a finalement vu le jour. On a eu un super accueil lors du lancement du compte Twitter ainsi que de la page Facebook, et au final il y avait plus de 60 personnes sur place! Les échos ont tous été très encourageants, et le public était varié (étudiants, entrepreneurs, salariés, etc.) et apparemment très enjoué à l’idée du Café Numérique de Namur.

Le programme était concis pour cette édition pilote: Cédric a commencé par présenter le projet, nous nous sommes tous présentés au public, puis s’en est suivi une conférence de l’équipe du Web Basement: Julien Henrotte (@Julien_He) et Steve Piron (@Stevepiron) nous ont présenté le projet de la seconde édition de ce concours. Après ça, Cédric et Rémy ont posé des questions à Edouard Seynaeve (@Seynaeve) , Gaetan Dhont (@gDhont) et Mara Um (@Mara85be), 3 acteurs bien connus des Cafés Numériques bruxellois et liégeois. On a parlé des origines du Café Numérique, de son avenir, puis on a dérivé sur les startups et le web belge, bref, la conversation entre le public et les intervenants s’est fait d’elle-même, notre but a donc été atteint !
Pour ma part, j’ai passé ce CaféN derrière la caméra pour en capturer quelques images (que vous pouvez retrouver sur Facebook), un challenge étant donné que les conférences se donnent dans le noir. J’ai filmé les conférences, mais malheureusement mes rush vidéo ne sont pas exploitables car.. on y voit rien la plupart du temps.

Plusieurs journalistes étaient sur place et nous avons été interviewés pour le journal La Meuse ( par @JAnciaux ) du mercredi 14 mars.

Cliquez pour agrandir.

La seconde édition est prévue le mardi 17 avril et se déroulera toujours à l’étage du Petit Bitu. Plus d’infos à suivre!

Vous pouvez suivre les Cafés Numériques Namurois sur Facebook, sur Twitter, ainsi que sur www.cafenumerique.be :)
Merci pour votre soutien, et on se croisera peut-être lors d’un CafeN !